La compagnie

Compagnie de danse Sauf le dimanche existe depuis 2006. ​​

Porteuses du projet

Emilie Buestel

Emilie Buestel

Chorégraphe/danseuse

son parcours…

Émilie Buestel s’est formée à la danse contemporaine auprès de Yvann Alexandre, chez Anne-Marie Porras, école EPSE Danse à Montpellier et au RIDC, Rencontre Internationale de Danse Contemporaine à Paris. Deux personnalités l’ont particulièrement influencée : Nadine Beaulieu, avec laquelle elle a suivi de nombreux cours et ateliers, et Nathalie Schulmann en persévérant avec elle sur l’analyse du mouvement dansé.

Émilie Buestel a été interprète dans les compagnies Hapax Compagnie, Nadine Beaulieu, Frichti Concept, Arcane, le collectif Sans moi ou presque, Azimuts, Cie N°8, Pasarela, et elle a assisté Philippe Ménard sur les projets Memory.

Forte de son expérience d’interprète, en 2006 Émilie Buestel est à l’initiative de Sauf le dimanche avec Marie Doiret.

Elle imagine des projets en croisant différentes disciplines (architecture, peinture, art contemporain, littérature…).

Marie Doiret

Marie Doiret

Chorégraphe/danseuse

son parcours…

Marie a dessiné son trajet de danseuse avec fidélité, curiosité et goût des gens.
Sa vie d’artiste-interprète s’est faite auprès de chorégraphes portant la danse sur les plateaux des théâtres ou dans l’espace public, s’adressant à tous les publics petits et grands.
Elle a dansé, été assistante, intervenante ou co-auteure, depuis ses 20 ans, avec Pascal Giordano/ Hapax Compagnie, Nadine Beaulieu/ Cie Nadine Beaulieu, Maria Ortiz-Gabella/ Cie Arcane, Brendan Le Delliou/ Frichti Concept, Alexandre Pavlata/ Cie N°8. Ses registres variés, d’une danse très épurée au théâtre burlesque, lui ont permis de traverser tous les états du corps en mouvement, et une grande palette d’imaginaires.
La collaboration toujours active avec Nadine Beaulieu/ Cie Nadine Beaulieu est au centre de son parcours : Nadine représente son berceau, son terreau, commun avec Emilie.
Depuis 2006, avec et grâce à son alliée Emilie Buestel, Marie a trouvé l’endroit (tous les endroits !) où relier toutes ces expériences, pour dessiner son propre chemin de création. Elles poursuivent ensemble leurs aventures artistiques, mues par la volonté de « faire avec » : faire avec les autres et faire avec le réel.

La compagnie

Lieux de vie

Écriture & improvisation

Adaptation

Proximité

Empathie

La danse vers tous

Rencontres

Interactions

Nos lieux d’actions sont multiples : ce sont nos lieux de vie, nos lieux quotidiens. Nous les observons, nous nous en inspirons, ils deviennent espaces d’évasion (salle de classe, espace public, appartement, maison de retraite, jardin, médiathèque, musées…).
Nous rencontrons dans ces lieux une multitude de personnes différentes. C’est notre plus grande richesse.

La danse dans tous ces états, des formes de représentations atypiques.
Nos « spectacles » prennent des formes (durée, format et adresse aux spectateurs) tout à fait différentes en fonction des lieux que nous investissons :

  • plusieurs jours ou ½ heure de représentation ;
  • des centaines de spectateurs ou un spectateur ;
  • une représentation mais aussi une discussion, un atelier, un échange ;
  • un spectacle annoncé ou une surprise ;
  • de la danse improvisée ou une pièce chorégraphiée.

Nous chorégraphions la rencontre.
Toutes nos propositions incluent des moments d’échange et de partage. Le spectacle ne nous suffit pas.
Notre terreau d’inspiration et notre matériel d’expérimentation viennent de tous : ce sont nos gestes.

Notre virtuosité est dans notre capacité à observer les lieux et à s’adapter en temps réel, à nourrir notre danse avec ce que nous donne le spectateur, un geste, un regard, un sourire, un refus…

L’équipe

Julia Leredde

Julia Leredde

Danseuse

son parcours…

Julia commence par étudier l’activité physique et le geste sportif (Licence STAPS). En parallèle, elle rencontre la chorégraphe Nadine Beaulieu, avec qui elle découvre la technique d’Eric Hawkins et le fonctionnement d’une compagnie de spectacle vivant. Intéressée par les relations corps acteur / corps spectateur, elle poursuit ses études avec un Master en diffusion de la culture.

Dans le même temps, elle participe à des projets collectifs, des créations éphémères et in situ. Attirée par les espaces non dédiés, elle met des mots sur ses intuitions en travaillant l’improvisation en rue avec la compagnie Jeanne Simone. Pendant quelques années, elle crée ses propres projets en espace public (Cie Ironie du corps).

Aujourd’hui, elle est interprète pour plusieurs compagnies de danse (L’Avaleur, Cie Satellite, Collectif sauf le dimanche) et continue à accompagner chorégraphiquement des compagnies des arts de la rue (Cie Les Toiles Cirées, Cie Le Thyase, Cie Les Armoires Pleines, Collectif La Méandre, Cie Veiculo Longo).

Olivia Caillaud

Olivia Caillaud

Danseuse

son parcours…

Olivia est danseuse interprète depuis 2011.

Elle a fait ses études au CNSMD de Lyon puis au CCN de Rillieux de la pape auprès de Maguy Marin. Elle obtient son DNSPD en 2010 et sa Licence art du spectacle études anthropologiques en 2011. Elle a notamment dansé pour la compagnie Balades, la compagnie Autremina, Kubilai Khan Investigation, la compagnie Chicanes, le groupe Clara Scotch et la compagnie Tangible. Elle a été interprété pour Joelle Bouvier, Nadine Beaulieu, Samir Elyamni et Didier Theron. Elle se forme à la technique Decroux avec Benoit Theberge dès 2016, elle accompagne des groupes amateurs et devient regard extérieur pour plusieurs projets chorégraphiques. En 2020 elle crée la compagnie Pilote pour développer ses propres chorégraphies.

Elle travaille actuellement pour la compagnie AR, la compagnie Atmen, la compagnie LAC, la compagnie OkO et la compagnie Pied d’argile.

Elle rejoint la compagnie Sauf le dimanche en 2020.

Céline Gayon

Céline Gayon

Danseuse

son parcours…

Danseuse interprète, diplômée de la Folkwang Üniversität der Künste de Essen, elle développe parallèlement à cette formation un travail de sol et de danse contact.

Elle travaille, en Allemagne jusqu’en 2005, avec plusieurs chorégraphes de Tanztheater et Physical theater ; en France, auprès de la Cie La Folia/Christine Bastin et de la Cie Nadja sur de nombreuses créations chorégraphiques et performatives depuis plus de 10 ans.

Elle enseigne la danse contemporaine dans plusieurs conservatoires de Paris / île de France à un public de danseurs, comédiens et marionnettistes.

Elle rejoint Sauf le dimanche en 2019 pour des expérimentations autour de Troc !

Elodie Escarmelle

Elodie Escarmelle

Danseuse

son parcours…

En tant qu’interprète, elle danse auprès de chorégraphes tels que la Cie Nadine Beaulieu, Marika Rizzi, Cie 1er mars, Nasser Martin Gousset pour un film (France), Tania Soubry (Luxembourg), Jonathan Stone, Zoi Dimitriou (Londres), Rococo Production, Pele Bausch, Movement Pants Dance et l’artiste Olek (New York).

Elle collabore depuis 10 ans avec l’artiste anglaise Janine Harrington, tantôt sur des projets communs, tantôt dans leurs travaux respectifs.

Elle fonde en 2009 Small Room Dance, siège de sa recherche chorégraphique et écrit des pièces autant pour la scène que pour les espaces hors-plateau. Elle mène avec Small Room Dance une véritable démarche de rencontre autant dans ses créations que lors de démarches de sensibilisations, notamment avec Sauf le Dimanche.

https://smallroomdance.com

Lisa Diez

Lisa Diez

Artiste pluridisciplinaire

son parcours…

Diplômée des Arts Décoratifs, le travail de Lisa Diez explore les passages entre littératures, arts visuels, vivants, performatifs.

Clown, autrice, réalisatrice, elle a aussi été peintre, scénographe, assistante à la mise en scène de théâtre ou encore conseillère artistique pour la danse.

Formée à la médiation artistique à l’INECAT, elle mène des ateliers de création et accompagne, au sein de structures variées, les personnes en difficulté.

Sébastien Berteau

Sébastien Berteau

Compositeur, musicien

son parcours…

À sa sortie en 2002 de l’École Nationale Supérieure Louis Lumière, il collabore avec plusieurs compagnies et chorégraphes de danse contemporaine (dont Hapax Compagnie, Sauf le Dimanche, Nadine Beaulieu) pour l’élaboration d’univers sonores où se mêlent guitares électriques, instruments acoustiques, machines, ambiances et bruits quotidiens détournés.

Il compose aussi pour le théâtre ainsi que pour l’image. En parallèle, il poursuit une activité de sonorisateur pour concerts de musiques amplifiées, de preneur de son à l’image, de preneur de son musical et de mixeur.

Il fait partie depuis 2002 du groupe de rock orchestral MØN dont il est co-fondateur.

https://montheband.bandcamp.com

Corinne Dardé

Corinne Dardé

Vidéaste

son parcours…

Opératrice de prise de vues et vidéaste, Corinne Dardé a réalisé des documentaires de création autour de l’art et de la danse.

Elle collabore souvent avec des chorégraphes et des metteurs en scène : Sandrine Maisonneuve, Shush Teni, Nacera Belaza, Robyn Orlin, la Cie 29×27, la Cie Delphine Caron, Sauf le dimanche.

Elle propose des créations vidéos et des projections de captations et d’images filmées en direct pour le Cycle Dodécadanse au Triton (Les Lilas | 2004- 2008).

A également collaboré avec Yann Lheureux, Sandrine Maisonneuve, Claire Jenny ,Emmanuel Grivet, Patricia Kuypers et Franck Beaubois, Jacques Rebotier, Philippe Berling.

Elle est chef opératrice sur le film long-métrage Le deuil de la beauté  (2013) et tourne et monte le film Après le déluge  (2008) de Gao Xingjian.

Elle développe son propre travail à travers des documentaires inspirés par ses voyages.

Viméo Corinne Dardé

Sylvie Klinger

Sylvie Klinger

Danseuse

son parcours…

Sylvie Klinger a suivi une danse-étude à Grenoble, puis s’est formée à Epse Danse (Montpellier). Elle a poursuivi sa formation à Montpellier, Paris, New-York, Bruxelles auprès des danseurs et chorégraphes tels que Peter Goss, Carolyn Carlson, Jackie Taffanel etc.

Elle a été interprète pour les compagnies Irène K, Barthès & Cie, Artincidence, KD danse, Contraste etc. Ces expériences de création lui permettent de développer sa propre forme de création artistique, qu’elle affine ensuite en tant que chorégraphe associée avec le collectif Momentum.

Elle poursuit les rencontres, collaborations, performances avec l’autrice Claire Musiol, le collectif Sauf le dimanche, le groupe Noces.
En 2018, elle fonde la compagnie Olaf LinËsky et crée avec Luc Souche et Olivier Soliveret la pièce Territoires perdus (création 2021).
Elle intervient également au sein de l’école professionnelle de cirque Balthazar depuis 2019.

Cybille Soulier

Cybille Soulier

Danseuse

son parcours…

Sortie de la formation Coline en 2010 qui lui a permis de travailler avec de nombreux chorégraphes comme Les Ballets C de la B, Emmanuel Gat, Mathilde Monnier, Salia Sanou.
Elle danse aujourd’hui pour plusieurs compagnies en plateau, rue, et aérien. Sa priorité est de pouvoir traverser des univers différents en privilégiant la fidélité dans le travail avec la Cie Nadine Beaulieu, la Cie Retouramont, Frichti Concept, Cie Arcane, Cie Abissa, la Cie Act2, Sylvain Groud CCN de Roubaix, la Cie Lève un peu les bras et la Cie Sauf le Dimanche.

Maria Ortiz Gabella

Maria Ortiz Gabella

Danseuse

son parcours…

D’origine chilienne, Maria Ortiz Gabella connaît ses premières expériences de la scène auprès de Marie-France Meunier et de Laurence Salvadori.

Diplômée d’Etat au sein des R.I.D.C à Paris (Rencontres Internationales de Danse Contemporaine fondé par Françoise et Dominique Dupuy), elle poursuit sa formation et se confronte entre autres à l’univers de Pierre Doussaint, Claude Brumachon et Benjamin Lamarche, Fattoumi-Lamoureux, Jean-François Duroure…

Danseuse interprète pour différents chorégraphes, Maria Ortiz Gabella s’oriente très tôt vers un travail de recherche et de création chorégraphique, tout en dispensant ateliers, stages de formation et improvisation-composition spontanée (CNDC / L’Esquisse d’Angers, interventions artistiques liées aux programmations de théâtres, scènes nationales, festivals, écoles…)

Elle créée pour la Compagnie Arcane différentes pièces chorégraphiques.

Elle collabore également avec Katia Grivot comme chorégraphe pour son court métrage (France 2) Ne m’oublie pas et pour le collectif Sauf le Dimanche comme interprète.

Carine Ravaud

Carine Ravaud

Scénographe

son parcours…

Carine Ravaud est arrivée à la scénographie par un émerveillement d’enfant : celui d’être cachée dans les coulisses à observer le régisseur lumière pendant les spectacles de l’école de danse. Elle est formée au design d’espace puis à la scénographie à l’école des Arts Décoratifs de Paris.

Elle travaille à la fois sur des projets de théâtre (Cie SuperFamille, Cie Sans la Nommer, la metteuse en scène Emilie Rault…), d’expositions (expo Cabanes à la Villette) et en tant que régisseuse au Centre d’art de Vassivière. Elle a créé notamment le duo Les bruits qui courent avec Elise Giordano, architecte : elles se sont interrogées sur la façon dont les histoires des habitant.e.s fabriquent les lieux dans le cadre de projets participatifs.

Charly Cut

Charly Cut

DJ

son parcours…

Charly Cut commence le scratch en 2006 et pratique longtemps sur les beats de hip hop old school, D&B, Jazz, Funk…

C’est à Londres qu’il se met activement à scratcher sur les beats D&B avant de rentrer sur Montpellier et d’intégrer le groupe Neil Conti and The Lazy Sundaze (une formation Jazz funk version UK) depuis 2012.

Collabore aujourd’hui avec beaucoup d’artistes de différents univers musicaux pour des performances live. (Hydro, Neil Conti and The Lazy Sundaze, Let’s Fuck, Le Traitement, Davodka, Split Prophets, Katherine Ellis, Moonson, Late Notice, Khalid aka Kha (Néochrome), 16 mg, Lacraps & studio laclassic…) ainsi que de nombreuses Jam sessions avec des artistes pretigieux tel que Kezhia Jones, Kevin Amstrong, Otto William, Hydro, MC 2Tone, Neil Conti, War, Mateba, Gunston, Laura B. Charly cut explore funk hip hop jazz trip hop bass music en ajoutant des techniques de scratch et de turntablism.

En 2017 il est programmé au coté de maïcee pour les printemps de bourges, les deferlantes, le jazz à sete en premier partie de DE LA SOUL.

Lauriane Madelaine

Lauriane Madelaine

Danseuse

son parcours…

Après une formation danse-études à Grenoble, elle intègre la formation Coline où elle rencontre les chorégraphes Mathilde Monnier, Emanuel Gat, Edmond Russo et Shlomi Tuizer, Lisi Estaràs des Ballets C de la B, Georges Appaix ainsi que Salia Sanou et Seydou Boro.

Seydou Boro lui propose de danser dans sa prochaine création et elle collabore avec lui jusqu’à aujourd’hui, ainsi qu’avec Lionel Hoche rencontré en stage de fin de formation.

En 2014 elle rencontre le chorégraphe Sylvain Groud avec qui se tisse une très belle collaboration qui continue aujourd’hui au CCN de Roubaix dans des formes artistiques, participatives et pédagogiques très diverses.

En parallèle, elle prend part à différents projets en tant qu’interprète auprès de Didier Théron, Mathieu Heyraud, la Cie Ex nihilo, la Cie Affari Esteri d’Edmond Russo et Shlomi Tuizer rencontré pendant Coline et plus récemment le collectif ES et la Cie Sauf le dimanche.

Céline Boudet

Céline Boudet

Chargée de diffusion, communication et développement

son parcours…

Attirée par les milieux culturels et associatifs, Céline Boudet s’implique dès son plus jeune âge en tant que membre du bureau dans les structures dans lesquelles elle apprend la danse et l’expression corporelle.

Titulaire d’un Master 2 en Sociologie et Développement Local, elle débute sa carrière professionnelle dans la culture au sein de collectivités en tant que Chargée d’évaluation, de médiation et de coordination d’événements culturels.
A partir de 2011, elle intègre pour la première fois des compagnies professionnelles sur des missions de diffusion, de communication et de responsable des publics : Les Ateliers Desmaé de Kilina Crémona (69), Songes (26) ainsi que le Festival Vice & Versa, tous axant leur recherche sur la déficience sensorielle.
En 2012, elle s’installe sur Montpellier et devient chargée de diffusion pour plusieurs compagnies : Air de rien de Corentin Coko, Macassar Théâtre, El Triciclo, Le Chien au Croisement, Chaotik Théâtre.
Elle y ouvre son champ de compétences à la production, la recherche de financements et se voit accorder la confiance des compagnies sur le plan artistique en tant que regard extérieur et chorégraphe. Elle intervient également à la mission pour d’autres compagnies afin de leur transmettre ses conseils et ses compétences en diffusion.
Fin 2017 et 2018, son chemin croise celui de deux compagnies : Chantier Public (théâtre contemporain) et Sauf le dimanche (danse contemporaine hors scène). Un véritable coup de cœur nait et une symbiose se met en place dans le travail d’équipe. Depuis, Céline, trouve son épanouissement en défendant corps et âme leurs projets.

Mathilde Froger

Mathilde Froger

Chargée d'administration, de production et de développement

son parcours…

Après un cursus Médiation culturelle industries des médias à Lille3 puis un Master II Gestion de projets Culturels Université Dunkerque Côte d’Opale en 2007, elle découvre les arts de la rue avec la compagnie Frichti Concept comme chargée d’administration de 2008 à 2010.

Elle co-anime ASIN depuis 2011 sur les différentes missions tout en menant parallèlement des missions de production free-lance.

Pour Sauf le Dimanche elle administre le quotidien, la gestion sociale, l’aspect budgétaire et s’attache à suivre les projets menés dans le territoire occitan. Mathilde aime l’art dans l’espace public.

 

Jérôme Planche

Jérôme Planche

Chargé d'administration, de production et de développement

son parcours…

Après des études d’histoire et une expérience dans l’enseignement, il se forme à l’administration des structures cultuelles lors d’un DU à Nanterre en 2005.

Il travaille ensuite comme chargé de production pour la compagnie Azimuts ou il mène un conventionnement territorial de la compagnie, avant d’intégrer l’équipe d’ASIN dès 2011. Par le bais de l’association ASIN il participe activement aux multiples productions soutenues et s’attache, avec le Collectif Sauf le Dimanche, à coordonner les relations institutionnelles reliées au territoire du siège social francilien et la recherche de fonds.

Jérôme œuvre à la clarté de la comptabilité en restant sensible aux multiples poétiques du spectacle vivant !

Léah Berdugo

Léah Berdugo

Assistante stagiaire, chargée de diffusion, communication et développement

son parcours…

Léah Berdugo, issue d’un Bachelor en Management culturel et artistique et au parcours atypique, a tout d’abord commencé à travailler à Paris dans le domaine des partenariats et de la communication dans des structures culturelles : un théâtre privé parisien, un festival de film et une société de distribution cinématographique indépendants. Après une année et demi à sillonner l’Australie et l’Asie du Sud-Est, elle revient en France en quête de sens et décide alors de faire un service civique pour l’association ATD Quart Monde où elle co-organise une rencontre avec des jeunes en situation de précarité. Un rêve artistique la suit et elle commence une formation de théâtre corporel pendant une année. Depuis l’envie de création et la danse ne la quitte plus.
Elle s’installe à Montpellier en 2022 et rencontre rapidement Sauf le dimanche qui l’inspire, c’est un vrai coup de cœur pour elle car la compagnie répond à ses valeurs profondes autour de la création, du partage et décide de rejoindre Céline en formation à la diffusion pour défendre les projets de la compagnie !

Ils ont collaboré avec nous

Alexandra Alle, Nelly Biard, Chelsea Boukezzoula, Lydia Boukhirane, Stefania Brannetti, Aurélie Buridans, Caroline Cano, Lise Cariou, Christophe Cazin, Maida Chavak, Stéphane Couturas, Xavier Czapla, Mathias Dou, Frantxoa Erraçerret, Régine Feldgen, Caroline Ginet, Bénédicte Guichardon, Max Hartock, Alexandre Hordé, Claudio Ioanna, Pierre Jeanneau, Nicolas Marquet, Simon Martineau, Cyrille Mechin, Sidonie Morin, Yves Oudar, Gerry Quevreux, Ivan Réchard, Norbert Richard, Anne Roudiy, Flora Sans, Séverine Thiébault, Elodie Tuquet.